Le millésime 2014 / Les vins blancs

Les fermentations alcooliques ont globalement été plus rapides sur ce millésime qu’en moyenne.
De même, en général, les cinétiques des fermentations malolactiques ont été plus précoces sur les vins blancs de 2014.
Pour les vins blancs dont les fermentations malolactiques ne seraient pas commencées, le mois de mars est l’époque où l’on peut espérer profiter des remontées des températures des vins pour pratiquer des ensemencements.
Nous vous rappelons qu’un déclenchement rapide de la fermentation malolactique permet ensuite de protéger rapidement les vins au SO2 et d’éviter de former des précurseurs d’oxydation.